Ashdod, là où brille la singularité de l’Israël contemporaine

Israël est le seul état démocratique juif du monde, abritant des sites sacrés du Judaïsme, mais aussi de la Chrétienté et de l’Islam, et rares sont les pays conjuguant une culture et une géographie si riche sur un si petit territoire. Ashdod, par exemple, est le plus grand port d’Israël et fut fondé dès le 17e siècle avant J.-C., en plein Âge de Bronze, par les Cananéens, avant que les colons Philistins, Israélites et Grecs, et tant d’autres peuples antiques, ne suivent. Cette ville de bord de mer est souvent citée dans l’Ancien Testament, mais si elle peut être fière de son passé, Ashdod possède de nombreux attraits modernes. Baignée par les eaux de la Méditerranée, la ville abrite quelque 250 000 âmes, des plages bien entretenues, une promenade ourlée de restaurants et cafés et une prestigieuse marina. Au-delà des plages, Ashdod offre des attractions variées telles que le « Parc Etgarim (des sports extrêmes) », de sublimes œuvres d’art publiques explosées dans la ville et bien plus encore. Le parc Ad Halom se situe dans la partie sud-est de la ville. Ashdod est également votre porte méditerranéenne vers la capitale israélienne, Jérusalem, à environ une heure de trajet vers l’est. Pour les paillettes de Tel Aviv-Jaffa, comptez environ 40 minutes de trajet sur la côte, en direction du nord.

La citadelle et la plage d’Ashdod

L’Ashdod moderne est une ville pensée et établie en 1956, du moins en surface. Pour vous remémorer son passé ancien, il vous suffit de regarder le bord de mer où se dressent les ruines de la citadelle médiévale d’Ashdod, face à la mer Méditerranée, sur la partie sud de la plage. Le fort rectangulaire, qui conserve les tours qui en dessinaient les angles, les portes et d’autres éléments architecturaux, fut construit à l’origine par un calife omeyyade et fut utilisé plus tard par les Croisés. La large jetée s’étend sur 8 km et vous pouvez y voir toute la journée des Israéliens s’y baigner ou y faire une partie de matkot, ou bolo, sur le sable. Des cafés et restaurants de poisson vous attendent également, devant la plage. Côté nord, face à la marina moderne, le parc Lachish propose un zoo où gambadent des amis velus, notamment des zèbres, des cervidés, des autruches et même de rares mouflons à manchettes. Les férus d’histoire remarqueront peut-être le pont Ad Halom au sud de la ville. Construit pendant le règne ottoman turc, il s’agit du point le plus septentrional atteint par l’armée égyptienne lors de la guerre d’indépendance d’Israël. On y trouve un mémorial de guerre et un observatoire.

Parc Ashdod Yam

 L’une des attractions phares d’Ashdod, ce parc se situe juste derrière le ruban de plage principal et couvre une superficie de 80 hectares qui comprend des terrains de jeu, des terrains de sport, un lac artificiel pour la navigation de plaisance et le plus grand théâtre en plein air d’Israël. Le parc abrite aussi une somptueuse fontaine musicale où dansent des jets d’eau et des lumières stroboscopiques multicolores sur une musique synchronisée presque tous les soirs, à intervalles réguliers.

Le Musée d’art d’Ashdod

Situé au cœur de la ville, ce musée à l’étonnante forme pyramidale a été inauguré en 2003 et est surmonté d’un incroyable toit de verre offrant des vues sur la mer et la marina. Des œuvres d’art israéliennes et internationales y sont exposées dans une douzaine de galeries. Entre peinture, sculpture, photographie et art vidéo, les nombreuses expositions présentent les créations fantastiques d’artistes contemporains et quelques classiques locaux et internationaux. Le musée renferme un espace pyramidal où se tiennent des événements culturels et une chambre forte souterraine où sont gardés des objets majeurs et autres chefs-d’œuvre. La nouvelle aile « Sous-Marin vert » propose des expositions interactives sur les découvertes écologiques. La place Ha-shemesh (le soleil), l’une des plus grandes places publiques d’Israël, relie les bâtiments municipaux, le Centre des arts du spectacle d’Ashdod aux courbes modernes et le musée d’art. Ashdod représente également une scène majeure de l’art public, avec la sculpture de bronze « Samson le héros » de Baruch Wind et la sculpture monumentale de l’artiste Motti Mizrachi, l’Œil du soleil. Son apparence est modulée par le soleil au fil de la journée tandis que la nuit, l’œuvre d’art s’anime dans un spectacle de lumières LED colorées.

Le Musée Corinne Mamane de la culture philistine

Ashdod est l’un des lieux où les Philistins apportèrent l’Arche d’alliance après l’avoir dérobée aux israélites (avant de voir contraints de la rendre). Si la culture philistine vous est méconnue, Ashdod est l’endroit rêvé pour vous familiariser avec son histoire grâce à son excellent Musée de la culture philistine, un espace unique au monde. Vous déambulerez dans des expositions temporaires et la collection permanente qui présente des découvertes archéologiques majeures. Vous pouvez même voyager dans le temps et savourer un repas philistin typique vêtu d’un costume philistin. Ouvert depuis 1990, le Musée de la culture philistine est réparti sur trois niveaux et vaut indéniablement le détour. Le musée expose des artefacts philistins majeurs des cinq cités-États de l’ancienne Pentapole philistine du Levant, dont Ashdod faisait partie.

Tel-Aviv et Jérusalem

Un peu plus enfoncé dans les terres, Tel Aviv-Jaffa est le cœur commercial et culturel d’Israël. Fondée en 1909, Tel-Aviv est une ville très récente dans cette région du monde où de nombreuses villes remontent non pas à des siècles, mais bien à des millénaires. À l’inverse de la modernité foisonnante de Tel-Aviv, les racines de la vieille ville de Jaffa (Yafo) remontent aux temps bibliques, et peut-être même encore plus loin. Aujourd’hui partie intégrante de la municipalité de Tel-Aviv où se mêlent communautés juives et arabes, la légende raconte que c’est à Jaffa que Jonas fut englouti par une baleine non loin du rivage. Mais si vous quittez le ravissant petit port pour remonter vers le nord, les rubans de plage qui se dérouleront à vos pieds vous rappelleront que, malgré les célèbres références bibliques, Tel-Aviv est avant tout une métropole moderne et débordante d’énergie où se côtoient plages et gratte-ciel vertigineux. Jérusalem, capitale d’Israël, est probablement la ville sainte la plus importante et certainement la plus connue sur Terre. Vous ne trouverez nulle part ailleurs une telle concentration de sites sacrés dédiés non pas à une, mais trois religions majeures du monde : Le christianisme, le judaïsme et l’islam. Cette ancienne ville compacte, ceinturée par un rempart érigé il y a plus de 450 ans, ne cesse d’émerveiller ses visiteurs par l’extraordinaire histoire religieuse qu’elle renferme, une histoire encore bien vivante.

Nos meilleures croisières

À partir de
499€
4 Nuits

Départ: 8 novembre 2021

Croisière de 4 nuits Découverte Egéenne

À partir de
499€
4 Nuits

Départ: 24 avril 2021

Croisière de 4 nuits Emblématique mer Égée

À partir de
399€
3 Nuits

Départ: 29 octobre 2021

Croisière de 3 nuits Découverte Egéenne

À partir de
399€
3 Nuits

Départ: 29 mars 2021

Emblématique mer Egée – 3 Nuits

À partir de
1139€
7 Nuits

Départ: 16 octobre 2021

Croisière de 7 nuits Sur les pas de Saint-Paul

À partir de
879€
7 Nuits

Départ: 24 avril 2021

Croisière de 7 nuits Idyllique mer Égée

À partir de
879€
7 Nuits

Départ: 1 décembre 2021

Croisière de 7 nuits Trois continents

À partir de
879€
7 Nuits

Départ: 23 septembre 2021

Croisière de 7 nuits Éclectique mer Égée